Lucques

A une quinzaine de kilomètres au nord-est de Pise, en Toscane, se trouve la ville de Lucques (Lucca, en italien), chef lieu de la province du même nom, et peuplée de quelque 85.000 habitants.

La ville elle-même est éloignée d’une vingtaine de kilomètres de la côte ligure, sur la mer Tyrrhénienne. Ancienne colonie romaine et siège du renouvellement du premier triumvirat entre Jules César, Crassus et Pompée, la ville ne tarde pas à prospérer tout au long du Moyen-âge, principalement grâce au commerce de la soie. Et malgré les incessantes guerres et rivalités avec Florence, Lucques est restée une république indépendante jusqu’à la fin du XVIIIe siècle. Elle a reçu le Prix de l’Europe en 1989.

Palais Lucques Italie


100vw, 550px" />
Photo sous Licence GNU par Daderot

Climat

La vaste plaine de Lucques est un arrière-pays qui bénéficie aussi bien du climat tempéré méditerranéen que de l’aspect continental qu’entraîne la présence des collines environnantes. Il y fait certes un peu plus frais en hiver que sur la côte, avec une température moyenne de 6,5°C en janvier, le mois le plus froid, et le thermomètre oscille autour de 24°C en juillet. Les températures minimale et maximale, cependant, varient entre 3°C en hiver et 30°C en été. La région enregistre des précipitations assez importantes, particulièrement en automne, mais aussi en hiver et au printemps, le mois de juillet étant le plus sec de l’année.

Économie

La province de Lucques connaît un certain dynamisme économique par rapport au reste de la région toscane, principalement dans des secteurs industriels tels que le papier, la marine, la mécanique et la chimie, en plus du secteur du tourisme qui draine de plus en plus de monde. L’agriculture n’est pas en reste puisque la région est réputée pour son horticulture, en plus de sa production de vin et d’huile d’olive. Le taux de chômage est généralement inférieur à la moyenne nationale, même si les emplois saisonniers et intérimaires sont les plus répandus. Le coût de la vie est sensiblement moins cher qu’en France, puisqu’on peut manger une pizza à 4€, trouver un lit dans une auberge de jeunesse à partir de 10€ ou une chambre d’hôtel correcte à 45€, et même dénicher une location d’appartement à partir de 200€ par semaine. Les formules Bed & Breakfast et agritourisme sont également disponibles dans les environs.

Tourisme

Ville de Lucques en Italie
Photo sous Licence GNU par Mizio66

Lucques a cette chance de conserver un centre historique dont l’urbanisme hérité des Romains se traduit par de grands axes perpendiculaires, aérés par quelques places, dont la Piazza San Michel construite sur l’ancien forum et la Piazza dell’anfiteatro, à la forme elliptique, édifiée sur les restes de l’ancien amphithéâtre. De même que sont conservées les fortifications de Lucques (Mura di Lucca) remontant au XVIe siècle, qui enserrent et protègent la ville. Elles permettent d’accéder à la ville historique par six portes, trois anciennes et trois nouvelles, et elles sont surmontées d’un chemin de ronde piétonnier (passeggiata delle Mura), d’environ 4 km, ouvert aux visiteurs.

De nombreux autres monuments méritent le détour, tels que la cathédrale Saint-Martin (fondée au VIe siècle), ou l’église San Michele in Foro (VIIIe siècle), ou encore la basilique San Frediano (VIe siècle). Sont également dignes d’intérêt quelques palais et musées, à commencer par le Palais Pfanner (VIIe siècle) et son jardin à l’italienne, lequel abrite une exposition permanente des objets du docteur Pfanner. Enfin, le monument le plus représentatif de la ville intra-muros est probablement sa tour (Torre Guinigi) avec son jardin suspendu au sommet. Une fois qu’on a gravi les escaliers qui y mènent, s’offre alors à la vue le plus beau des spectacles…

Merci de partager à vos amis!Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter