Comment prendre le ferry en Italie

L’Italie dispose d’un total de près de 8500 km de côtes, incluant la péninsule elle-même et les nombreuses îles tout autour. Il existe de nombreux services qui relient ces îles au continent, par car-ferries ou hydroptères. D même, des navires en provenance de tous les pays méditerranéens accostent régulièrement dans les ports italiens bien équipés. D’autre part, l’Italie compte cinq grands lacs qui peuvent servir aussi bien à relier différentes localités qu’à offrir d’agréables croisières de plaisance.


Ferry italien – Photo par...John Haslam (Creative Commons)

Vers les îles

Les principaux ports italiens d’embarquement pour les grandes îles de la Sicile et la Sardaigne sont: Gênes, Livourne, Civitavecchia, Fiumicino, Naples et Villa San Giovanni. Parmi les compagnies exploitant ces itinéraires on peut citer : Moby Lines, Sardinia Ferries, Trans Tirreno Express, Grandi Traghetti, , Ferrovie dello Stato et Tirrenia Navigazioni. Les réservations et l’achat des billets peuvent être effectués dans toutes les agences de voyages agréées. Il faut noter, cependant, que les liaisons sont plus fréquentes pendant l’été et les jours fériés. Le site traghetti.com permet de s’informer sur les différents itinéraires ainsi que les tarifs en cours.

Traversées lacustres

Pour ce qui est de la navigation sur les lacs, elle est assurée par un service de bateaux et de ferries publics. Il y a en Italie cinq grands lacs, dont quatre se trouvent en Lombardie (le lac Majeur, le lac de Côme, le lac d’Iseo et le lac de Garde), en plus du lac de Lugano qui est partagé avec la Suisse. Ces lacs peuvent effectivement être une alternative extrêmement utile pour éviter des routes très fréquentées ou simplement monotones et ennuyeuses. Il serait d’ailleurs intéressant de voyager, ne serait-ce qu’une fois, à bord d’un vaporetto.


Le ferry du lac de Garde – Photo par Elliott Brown (Creative Commons)

Au-delà de la Péninsule

Enfin, il faut signaler que de nombreux ferries assurent des liaisons entre l’Italie et pratiquement tous les pays environnants, tels que la Slovénie, la Croatie, le Monténégro, l’Albanie et la Grèce dans les mers Adriatique et Ionienne, ou encore l’Espagne, la Tunisie, Malte et le Maroc, de l’autre côté. Les principaux ports du côté nord-est et est du pays sont Venise, Ancône, Bari et Brindisi. Les courtes traversées le long de la côte istrienne sont généralement desservies par de petits bateaux à capacité limitée en termes de passagers. En revanche, les traversées plus longues, par exemple à destination de la Grèce ou de l’Albanie, s’effectuent sur des ferries plus grands, avec plus d’équipements, de manière à garantir une agréable traversée.

Merci de partager à vos amis!Share on FacebookTweet about this on Twitter