Brindisi

La de Brindisi, dans la région des , est le chef lieu de la province du même nom. Située sur la côte adriatique, elle doit son nom à la forme de son port en « branches de cerf ».

Histoire

C’est ce port qui lui a conféré une importance commerciale et culturelle tout au long de son histoire, particulièrement en tant que porte vers la Grèce, la Turquie et le Moyen-Orient. Cette ancienne cité grecque, devenue colonie romaine, a très vite été reliée à Rome par le biais de la Voie appienne (Via Appia). Comptant aujourd’hui près de 90.000 habitants, Brindisi est à la fois un centre industriel et une station balnéaire assez importante.

Brindisi Italie
Cathédrale de Brindisi, Italie – Photo GNU...





par LPLT

Climat

La situation géographique de la ville autour d’un port naturel, longue baie demi-circulaire pénétrant profondément dans les terres, prolongée à l’arrière-pays par la plaine de Brindisi, fait que le climat y est de type méditerranéen tempéré avec un taux d’humidité moyen de 75%. La température moyenne en janvier, mois le plus froid, est de 9,8°C, tandis qu’elle est de 25,1°C en août, mois le plus chaud, avec des pics qui peuvent atteindre et même dépasser les 35°C. Il pleut environ un jour sur trois en automne et en hiver, mais les précipitations baissent considérablement à partir du printemps pour devenir négligeables en été.

Économie

En plus de l’activité générée par le port, l’ de Brindisi est marquée par une tradition agricole séculaire orientée vers l’horticulture, la viticulture, les fruits et les olives, ainsi que l’élevage bovin. En parallèle, l’industrie y a connu un développement important dans les secteurs de la chimie, de l’énergie et de l’aérospatiale, et récemment on assiste à un essor dans le tourisme et le secteur des services. La ville est desservie par des liaisons connectées au réseau autoroutier, ainsi que par l’important réseau ferroviaire des Pouilles, sans parler de son aéroport international. Les touristes peuvent être hébergés dans des hôtels classiques, ou bien choisir la formule « Bed & Breakfast » à partir de 15€. Certains optent aussi pour l’agritourisme : cette formule, de plus en plus en vogue, consiste à profiter des services offerts par les fermes de la région, que ce soit pour faire du camping ou pour louer une chambre dans des fermes-auberges.

Tourisme

Brindisi regorge bien entendu de monuments témoignant de sa riche histoire, comme on peut le constater d’abord dans la zone archéologique de San Pietro degli Schiavoni. Au cœur de l’ancienne cité, ce site découvert dans les années 1960 a été restauré depuis. Dans cette même zone, se trouve le Nuovo Teatro Verdi qui a été inauguré en 2006. L’histoire transparaît encore dans la Piazzi Duomo à travers la Loggia Balsamo (XIVe siècle) ou la cathédrale romane (XVIe siècle). Mais le symbole de la vieille ville reste sans conteste les deux colonnes romaines qui marquent la fin de la voie appienne, joignant Rome à Brindisi.

Un certain nombre de palais et de fontaines peuvent être croisés par le touriste au gré de ses promenades, à l’instar du Castello svevo (XIIIe siècle), le Palazzo del seminario (XVIIe siècle) qui abrite un musée diocésain et une bibliothèque, la Fontaine Tancredi sur l’ancienne route romaine Via Appia, qui remonte au XIIe siècle, ou encore la Fontaine de Torres (XVIIIe s.) avec sa belle cuve baptismale en marbre. Par ailleurs, la ville est entourée de plusieurs parcs naturels et réserves forestières qui charmeront les amateurs de nature grâce à un environnement protégé. Quant à la cuisine brindisienne, c’est un savant mélange entre terre et mer, où le poisson et les produits agricoles se combinent dans de succulents plats traditionnels, tels que le « pettuli », d’autant qu’ils seront servis avec des vins du terroir et accompagnés du fameux fromage de mouton appelé « ricotta ».

Merci de partager à vos amis!Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter