Tremblement de terre de 2009

La région des Abruzzes en Italie Centrale a connu bien des déboires en 2009. Un fort tremblement de terre est survenu le 6 Avril 2009 à 03h32 heure locale. Ce violent séisme a surpris la population qui, à cette heure là, dormait.

Le bilan total de cette catastrophe est lourd : plus de 308 morts  et dévastations à perte de vue. Le séisme atteint 5,8 sur l’échelle de Richter. La secousse a été ressentie dans tout...





le centre de l’Italie, de l’Adriatique à la mer Tyrrhénienne, notamment dans la capitale.

tremblement de terre italie

El Enigma – CC

La ville la plus touchée est sans doute L’Aquila. Les édifices historiques et plus de dix mille maisons ont été endommagés dans cette petite ville de 60 000 âmes. Le centre ville resta inaccessible pendant plusieurs jours, car des contrecoups étaient encore ressentis. Des bâtiments à valeur culturelle et historique ont subi des dommages importants. Par exemple, la nef d’une église s’est effondrée.

A la suite du tremblement de terre d’Aquila, l’Italie décréta une urgence nationale. Les secours s’organisèrent plutôt vite. Des centaines de personnes transportèrent des packs d’eau, et des couvertures tandis que les secouristes s’affairaient à chercher des survivants. La population s’installa dans des stades et les rues par peur des répliques. Beaucoup commencèrent à quitter la région.
Selon la US Géologique Survey, l’épicentre du séisme se trouvait à 5 kilomètres en dessus de L’Aquila.

La cause principale de ce tremblement de terre est attribuée aux forces d’extension des failles normales. Ces failles sont très nombreuses dans cette région. Ainsi, l’Italie compte une longue liste de tremblements de terre depuis les temps immémoriaux. L’an 2009 à lui tout seul compte 29 séismes recensés.

Suite à cette catastrophe, plusieurs pays se sont portés aux secours de l’Italie. Mais le Président du Conseil Italien, Sylvio Berlusconi, a refusé l’aide des secouristes internationaux, estimant que cela aurait causé un problème d’organisation.

Merci de partager à vos amis!Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter