Théâtre italien et comédie italienne

Le théâtre italien ou la comédie italienne a vu le jour, vers le XIV° siècle dont l’idée première était de raviver le souvenir de la Rome antique. Le théâtre à l’italienne est unique en son genre : dans ses idées, dans sa mise en scène, dans ses personnages.

le theatre italien

Définition du Théâtre Italien : Commedia dell’arte

Poussés par le courant culturel de la Renaissance vers le XIV° et XV° siècle, les érudits italiens ont développé un regain de la passion pour la littérature orale. C’est ainsi qu’a vu le jour la Commedia dell’arte : c’est un théâtre professionnel joué par des habitués de la scène. D’une manière générale, le ton des pièces tendait surtout...





vers la tragi-comédie, c’est-à-dire, comportant des épisodes dramatiques parfois entremêlés à des passages humoristiques et dont le dénouement est souvent heureux. Ce nouveau théâtre est caractérisé par l’habileté de ses acteurs à improviser ainsi que l’excentricité de ses personnages dont l’archétype était figé.

L’art de jouer sur scène en Théâtre Italien

le theatre italien
L’amour au théâtre italien par Watteau

Les deux grands noms du théâtre italien sont ceux de Nicolas MACHIAVEL (1469 – 1527) et d’Angelo BEOLCO encore appelé Ruzzante. Le premier a récolté un succès à scandale sur sa première pièce Le Mandragore (1512) tandis que le deuxième, plus naturaliste, essaie de reproduire son monde de paysan. On est amené à admettre qu’ils sont les fondateurs du théâtre italien de l’époque et du théâtre moderne.

Sur scène, les comédiens intègrent parfaitement leur rôle et donnent aux spectateurs la plus grande satisfaction. D’ailleurs ils sont payés pour les divertir, allant jusqu’à endosser les pires personnages ridicules, incultes et insignifiants. Pour les besoins de la scène et pour changer l’ambiance de temps à autre, les acteurs peuvent devenir de talentueux musiciens ou de protagonistes burlesques. Parfois, les personnages peuvent également porter des masques, de là est née une autre variante théâtrale dénommée : Comédie des Masques.

Plan et schéma de théâtre italien

La scène centrale présente un arc central dénommé Reggia Porta. L’arrière-scène, techniquement appelée frons est le support de base où sera esquissé le paysage. La thématique du décor redessine l’ambiance des rues ruelles de la Rome antique, tout en jouant sur les perspectives. Cela a pour but de produire une illusion d’optique plongeante et très réaliste. On peut alors dire que le théâtre italien est un peu « tape-à-l’œil » par son design et ses apparences. Entre autres, on apprit vers le début du XIX° siècle à maîtriser l’éclairage de scène.

Le plus éminent architecte de théâtre est Andrea PALLADIO et son plus grand chef d’œuvre est sans doute le Teatro Olimpico inauguré en 1583, d’où la majorité des édifices à venir allaient puiser leur stéréotype.

Côté scène, le plancher était plus ou moins penché pour permettre à toute l’audience une vue dégagée. La salle donnait une forme d’amphithéâtre, avec plusieurs étages et loges séparées par des balcons. Cette disposition permettait de classer les spectateurs par rang social, de telle sorte que les plus éminents d’entre eux bénéficiaient des fameuses « premières loges ». Les vestibules, petites salles communicantes, permettaient l’accès aux salles. De temps à autre, les théâtres possédaient aussi des vastes pièces destinées à l’aprèsreprésentation pour des collations ou réceptions.

Merci de partager à vos amis!Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter