Comment obtenir un acte de naissance en Italie ?

La loi exige à tout individu de déclarer les naissances à un officier de l’État civil. Un acte de naissance est un document qui est fourni spécialement pour inscrire un nouveau-né, afin qu’il soit reconnu en tant que personne physique. Pour le cas de l’Italie, l’obtention d’un acte de naissance n’est pas du tout difficile.

La procédure à suivre pour obtenir un acte de naissance en Italie

Tous nouveaux nés doivent être inscrits dans le registre de l’État civil. C’est pour cette raison que l’obtention d’un acte de naissance est indispensable. En d’autres termes, l’acte de...





naissance est la preuve que votre enfant est bien inscrit au registre de l’État civil. Pour l’obtenir, on doit suivre les procédures à la lettre. Tout d’abord, vous devez vous rendre auprès d’un officier de l’État civil. Il faut noter que la déclaration ou la demande d’acte de naissance se fait dans les quinze jours suivants la naissance. Passé ce délai, vous risquerez de vous faire sanctionner.

Ensuite, l’officier de l’État civil vous demandera de remplir un formulaire qui contient les informations relatives au lieu, à l’année, au mois, au jour et à l’heure de la naissance, aux noms et prénoms, aux nationalités du père et de la mère ainsi qu’au sexe de l’enfant. L’officier approuve ensuite votre demande et vous procure votre acte de naissance.

Les autorités habiletés à recevoir la déclaration en Italie

Il est important de connaître les autorités qui ont le pouvoir d’établir un acte de naissance en Italie. En général, la première personne habilitée à recevoir la déclaration et ainsi dresser l’acte est l’officier de l’État civil de la commune. Prescrit par la loi, l’officier de l’État civil de la commune est le seul qui a le droit de recevoir la déclaration et d’établir l’acte de naissance, sauf le cas échéant.

La direction sanitaire de l’institution hospitalière où l’enfant est né est également habilitée à recevoir cette déclaration. Elle transmettra ensuite la demande à l’officier de l’État civil.

Dans le cas où l’enfant est né dans un voyage en train, c’est le chef du train qui est habilité à recevoir la déclaration. Il la remettra ainsi au chef de la prochaine gare qui la transmettra à son tour entre les mains de l’officier de l’État civil.

Il ne faut pas oublier que la naissance de l’enfant doit être déclarée par l’un des parents. À défaut, elle peut se faire par un mandataire spécial, par le médecin, ou par toutes personnes ayant assisté à l’accouchement.

Merci de partager à vos amis!Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter