Cité État de Venise, histoire de huit siècles d’indépendance

Considérée pendant longtemps comme la porte de l’Orient, Venise est l’une des rares villes qui porte ce cachet unique, celui d’une cité maritime servant de pont entre deux mondes. Et tout au long de son histoire, qui s’étale sur de très longues périodes, la ville s’est successivement ornée de monuments d’une rare splendeur qui en font aujourd’hui l’une des attractions touristiques les plus convoitées au monde.

Cité État de Venise
Panorama imagé de la Cité État de Venise...– Creative Commons tetedelart1855

Fondée par des continentaux, connus sous le nom de Vénètes, échappant aux invasions barbares qui ont suivi la chute de l’Empire romain, l’histoire de Venise remonte jusqu’au Ve siècle. Sa construction sur un ensemble d’îlots situés dans une zone marécageuse (la lagune de Venise) a énormément contribué à sa défense, puis à sa prospérité plus tard. La ville a été entièrement construite sur pilotis. Ce sont donc des millions de pieux en bois enfoncés dans le sable qui soutiennent cette étrange cité qui donne l’impression de sortir de l’eau.

Tout au long de son développement, Venise est passée du statut de simple localité pour réfugiés à une puissante république qui a marqué l’Histoire. Même lorsqu’elle fut rattachée à l’Empire de Byzance, elle a conservé son autonomie. D’ailleurs, dès le début du VIIIe siècle, elle se dote d’un gouvernement dirigé par un « doge » (duc) élu. Au IXe siècle, deux marchands vénitiens ont réussi à voler les reliques de l’apôtre Marc, qui se trouvaient près d’Alexandrie, ce qui a permis d’édifier par la suite la célèbre basilique Saint-Marc.

À partir du XIe siècle, et grâce aux échanges commerciaux qu’elle entretenait en méditerranée, mais également grâce aux trésors de l’Empire byzantin récupérés de Constantinople durant les Croisades, la cité État se dote d’un impressionnant arsenal maritime et entame ses propres conquêtes territoriales. Ce qui l’a amené à entrer en conflit, notamment avec sa rivale du Nord, Gênes (XIVe s.), puis avec les Turcs (XVIe s. – XVIIe s.). À partir de là, le déclin de la Sérénissime est inexorable, jusqu’à la conquête napoléonienne (XVIIIe s.). La Cité flottante a, néanmoins, donné au monde des artistes remarquables, de l’acabit de Titien ou Vivaldi.

Pour découvrir Venise :

Les monuments à visiter
Guide alternatif de la ville
Faire du shopping
Le Carnaval
Les hôtels réputés
Passer un week-end de 2 jours
Passer un week-end en amoureux
Comment s’y rendre?


Merci de partager à vos amis!Share on FacebookTweet about this on Twitter